Éthique

Pour Équitation Positive, l’éthique avec les chevaux, c’est :

  • s’engager à respecter leurs besoins fondamentaux d’espace, de nourriture, de vie en groupe et de sécurité
  • respecter  leur personnalité et leur dignité
  • leur proposer des méthodes de travail non-violentes en accord avec leur capacités physiques et cognitives
  • des soins haut de gamme en ostéopathie, phyto et oligothérapie, dentiste et podologie
  • une équitation physiologiquement cohérente sans mors
  • les garder sabots pied nu au pré

 

 

Et l’éthique pour les personnes, c’est :

  • être accueilli dignement
  • être entendu sur ses besoins
  • une garantie sur la sécurité de la pratique de l’équitation
  • une pédagogie adaptée au niveau, à l’âge et au rythme de chacun
  • être au contact de chevaux suivis dont les critères de bien-être sont respectés
  • une honnêteté intellectuelle quant aux connaissances transmises (sources citées, etc )

 

6 commentaires pour Éthique

  1. Bonjour, pourquoi ne considérez vous le mors que dans sa version coercitive ? Si je suis bien d’accord que ce n’est pas le mors qui amène le contrôle mais bien l’éducation, si un mors ne doit pas à mon sens être mis dans n’importe quelles mains, s’il est pour moi absolument pas judicieux de débourrer le cheval avec un mors, celui-ci n’en reste pas moins un outil parmi d’autres, avec une utilité bien précise : il permet d’amener le cheval vers le rassemblé et l’abaissement de la hanche, et permet de guider le cheval afin de lui permettre d’adopter un équilibre longitudinal satisfaisant 🙂
    Et pour ce faire, il n’est pas non plus nécessairement douloureux. et il n’est effectivement par nécessaire d’y recourir dans le cas de tous les chevaux (en fonction de leur aptitude physique et/ou de leur usage)
    Ce sont en tous cas des techniques d’utilisation du mors que l’on retrouve dans l’équitation de légèreté de tradition française (et que l’on ne retrouve que trop rarement désormais dans les enseignements de club fédéraux)
    Merci !

    • aurorefougeray dit :

      Bonjour Valérie, Merci pour votre intérêt. Je suis déjà ravie que nous soyons d’accord sur la question du contrôle et de l’éducation.
      Pour ce qui est du rassemblé et de l’abaissement des hanches, la question reste encore discutable, à vrai dire au moins pour l’abaissement des hanches. De plus, ce n’est pas parce que nous n’avons aucun exemple actuellement de cheval sur « les hanches  » et rassemblé, qui aurait été dressé de A à Z sans mors que cela est impossible. J’entends bien votre argument sur le côté « outil utile » car en effet j’ai bien en tête les différences entre le travail avec et le travail sans mors.Et je sais très bien les dégradation d’équilibre et les déconvenues que l’on essuie lorsqu’on travaille sans mors. Oui, ce n’est pas simple ! Mais c’est qui rend le parcours intéressant (avis perso).

      Pour ce qui est la question de la douleur, alors là, malheureusement, les études ne jouent absolument pas en la faveur du mors. Que ce soit la thèse du docteur Cook qui énumère les problèmes respiratoires et l’impact du mors sur les glandes salivaires et l’atm ou bien encore les études commanditées par Nevzorov qui a mesuré la pression d’une action de main sur les barres via un mors donc (ça se mesure en plusieurs dizaine de kg), difficile avec tout ça de continuer d’ignorer l’épineuse question du mors. Il m’est déjà arrivé de passer de long moment chez le dentiste avec beaucoup d’outil dans la bouche et de me demander si j’allais avoir mal ou non et de me faire la réflexion que je n’avais aucun contrôle là dessus, je pense que c’est parfaitement ce que vivent certains chevaux. Donc oui, certains cavaliers font moins mal à leur chevaux que d’autres. Il n’y a pas de jugement de personne derrière cette réflexion, simplement un désir de faire de mon mieux, à mon niveau, y compris si ça implique de renoncer temporairement à des équilibres idéaux de tradition française et que ceux-ci mettrons du temps à émerger.

      Bonne route !

  2. Votre article vient corroborer un grand nombre d’articles et de livres que j’ai pu lire dans la thématique de l’éthique dans l’équitation, et il rejoint mon avis général.

    Mais vous faites bien de le rappeler, il est très important de faire les choses de façon réfléchie si l’on souhaite changer ses méthodes d’équitation, de dressage ou de débourrage.

  3. Christophe dit :

    Votre démarche de réflexion éthique est tout à votre honneur; elle est en effet très pertinente. Vous citez Nevzorov et les études qu’il a commanditées sur les dégâts du mors, il en cite d’autres sur les dégâts causés par l’équitation en elle même sur les tissus musculaires du dos du cheval pour arriver à la conclusion qu’après 15 mn avec un cavalier sur son dos quelle que soit son assiette, la présence d’une selle ou non, le cheval souffre, et que les lésions peuve,t parfois être irréversibles! Ceci pose une autre question éthique fondamentale: l’équitation respecte t-elle les besoins fondamentaux du cheval et son intégrité physique et psychologique?

    • aurorefougeray dit :

      Merci pour votre commentaire Christophe. Je connais bien les conclusions de Nevzorov dont vous parlez. Elles sont intelligibles. En Revanche je ne pense pas qu’on combatte un extrême par un autre.
      Mon point de vue est clair sur L’équitation, elle peut et doit être bénéfique pour le cheval, sinon en effet, autant rester à pied ou monté sur un temps très court.
      La pression en soi n’est pas nécessairement négative ( comme on peut en recevoir lors d’un massage par exemple). Ce qu’il faudrait determiner et comprendre c’est si la pression est cumuler à des augmentations de température et des inflammations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s